Les Enfants terribles


Depuis les coulisses du Malade Imaginaire, Molière adresse une lettre au Roi pour l'inviter à découvrir ce qui sera en fait, sa dernière pièce.

En rédigeant cette lettre, au delà des disgrâces et des dangers, il se souvient avec émotion de sa troupe, des provinces visitées et des applaudissements de spectateurs toujours plus nombreux. Il est alors loin de se douter que ses pièces seront encore représentées 340 ans après sa mort.

Cette création présente un aperçu de l'étendue de l'œuvre que Molière nous a laissée en héritage. Elle montre également à quel point cet auteur est toujours d'actualité au regard des thèmes qu'il a abordés en son siècle comme l'hypocrisie, l'avarice ou les relations amoureuses.

Ce spectacle propose un voyage guidé par Molière et sa troupe à travers les mœurs de son siècle ... et du nôtre.

Il reprend à la fois les scènes les plus marquantes du répertoire de Molière ainsi que des scènes moins connues du grand public (Le dépit amoureux, Le médecin malgré lui, Georges Dandin, L’Avare, Le Bourgeois gentilhomme, Les fourberies de Scapin, Les Femmes Savantes, Le Malade Imaginaire).

La présentation que je vous propose :

De Brie – Drelin drelin ! Hâtez-vous !

La Grange – Qu’y a-t-il ?

De Brie – Le roi est là !

La Grange – Que faire ?

Armande – Saluons !

Molière – Votre Altesse, je vais vous présenter la troupe du Roi…

Armande – Ma mère préférait que chacun se présente. Levons le deuil et présentons-nous chacun. Je suis Mademoiselle de Molière, je tiens à vous dire que les rumeurs, que l’on peut entendre ici et là, sont fausses et que Jean-Baptiste n’est que mon mari. Bien entendu ces calomnies sont colportées par vos aimables dévots et médecins qui n’apprécient guère la plume du premier farceur de France.

Molière – (Molière s’agace) Armande j’ai déjà répondu à ces attaques. Catherine !

De Brie – Je suis Catherine De Brie, entrée dans la troupe de Molière depuis 1650, je suis notamment la créatrice du rôle d’Agnès dans l’école des femmes, que j’ai joué il y a encore peu à la demande du public… bien entendu j’ai joué plusieurs autres personnages que Son Altesse a eu l’occasion d’apprécier. J’ai eu l’honneur de jouer au côté de notre chère Madeleine, qui nous manque tant…Nous nous demandions si vous alliez finir par venir voir Le malade Imaginaire !

Molière – Catherine ! enfin !

La Grange – Je suis Charles Varlet La Grange, Comédien, orateur et régisseur de la troupe du Roi, je tiens également le registre des comptes…Depuis la Comtesse d’Escarbagnas, nous avons peu joué… Nous avons commencé les représentations du Malade Imaginaire de Monsieur Molière ce vendredi 10 février 1673 avec une première recette de 1992 Livres, puis nous avons continué le dimanche 12 février avec une recette de 1459 livres, puis mardi 14 février nous avons eu 1879 livres. Pour aujourd’hui nous espérons faire mieux !

De Brie – Vous ennuyez le roi avec vos additions !

La Grange – Quand je vous verse votre part, vous ne trouvez pas cela si ennuyeux…

Molière – C’est important l’argent !

De Brie – Je vois bien à présent qui vous a inspiré Harpagon…

Molière – J’ai plus de 50 ouvriers pour tenir ce théâtre …

Armande – Vous êtes ridicules ! … Il est temps ! En scène…

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square