Palmarès de la 4ème édition du festival LES FOUS RIRES DE COURBEVOIE

 

Fou Rire du public

Compagnie La Divine Comédie pour UNE SEMAINE PAS PLUS

Fou Rire du Jury

Le collectif Le Safran pour OUZ LE VILLAGE

 

Fou Rire de la comédienne

Sandrine BEAUDIER dans OUZ LE VILLAGE

Fou Rire du comédien

Thierry PIERRE dans LA VALSE DU COUCOU

Fou Rire des costumes

Katia DRACOULI pour LA NUIT DES ROIS

Fou Rire des décors

En Bonne Compagnie pour TOUT LE MONDE S'AIME TROP

Le béret de la tortue

de Jean Dell et Gérald Sibleyras

Artistes : Nicolas CASAS (Xavier), Isabelle BORDENAVE-GASSEDAT (Martine), Luc FILAUDEAU (Alain), Françoise PETTINATO (Mireille), Gilles CLEYET (Luc), Laurence BOISSEAUX (Véronique), Vanessa TSANGA


Metteur en scène : Philippe Saïd

Une comédie décapante sur les aléas de la cohabitation, entre trois couples que tout oppose, qui louent une villa au bord de la mer pendant les vacances.
Révélations, quiproquos, médisances et autres règlements de compte vont venir pimenter cette semaine de vacances, qui se terminera par un dîner explosif, pour le meilleur et pour le rire !

Par le Collectif Théâtral de Courbevoie (92).

Un boulevard décapant

1/27

XAVIER et MARTINE :

Xavier est l’organisateur de ce séjour, d’ailleurs toutes les excursions qu’il organise sont
chronométrées à la minute près. Il pratique la “thérapie sensorielle”, ce qui lui donne une grande maîtrise de lui-même (sauf exception..). Il est vétérinaire et hélas les animaux qu’il soigne n’en réchappent pas. Heureusement Martine tient un cimetière d’animaux (c’est pratique…) Le couple prétend que leur fille Laure est surdouée, les autres n’en croient rien.

 

ALAIN et MIREILLE :

Il est galeriste et organise des expos. Lorsqu’il est gêné il répète sans cesse “ta, ta, ta”... ! Elle, c est une couguar. Son problème : Elle met 5 heures à jouir et par manque de temps, l’abstinence sexuelle la rend extrêmement irascible !! Elle est radine, et s’occupe de l’intendance sans grande amabilité.. Son chien Pipo a été euthanasié par Xavier.

 

LUC et VERONIQUE :

C’est un râleur, qui fait la gueule et s’enquiquine pendant les interminables excursions de Xavier. Au fil des jours, celui-ci finit par l’irriter au plus haut point... Véronique est assistante dentaire, naïve voire un peu nunuche. Elle voit toujours le bon côté des choses. Les autres s’imaginent qu’elle est milliardaire “issue d’une grande famille bordelaise”...

LA COMPAGNIE

Depuis le 8 décembre 2017, nous formons le COLLECTIF THEATRAL DE COURBEVOIE (C.T.C.) affilié à la Compagnie Parisienne des IMPROTAGONISTES.

Nous sommes six comédiens amateurs chevronnés, inscrits depuis 2005 au Centre Culturel de Courbevoie, où nous avons eu le plaisir d’interpréter différentes pièces, notamment : Le béret de la Tortue de Jean Dell et Gérald Sibleyras, Le porteur d’Histoire d’Alexis Michalik, Feu la Mère de Madame, On purge bébé de Georges Feydeau, Tout bascule d’Olivier Lejeune, Edouard et Agrippine de René de Obaldia, l’Hôtel des deux Mondes d’Eric-Emmanuel Schmitt, Frou-Frou les Bains de Patrick Haudecoeur et bien d’autres encore..

Notre plus grand plaisir : jouer des pièces comiques où nous excellons à faire rire le public, notre plus belle récompense !

Ouz le village

de Gabriel Calderon

Avec Cécile Barnier - Sandrine Beaudier, Jean-Pierre Colombies - Emmanuel Delabre, Julien Doussot - Magali Guittard - Samuel Laurier - Perrine Jacot - Nawal Zouak, et la voix de Corinne Chale

Mise en scène et adaptation Collectif Le Safran

Création sonore Julien Cousset 

Lumière Malek Kitouni

Graphisme et photo Emmanuel Delabre

Remerciements Lycée Autogéré de Paris

Dans le village d’Ouz, Grace, mère de famille exemplaire et fidèle croyante, entend soudain Dieu lui ordonner de tuer l’un de ses enfants pour prouver sa foi. Après avoir dit oui, reste à savoir lequel et comment. Armes, sang, manipulation, transgression, révélation... plus de pudeur, plus d’innocence ! 

Comme souvent dans le théâtre de Gabriel Calderón -auteur uruguayen né en 1982 à Montevideo- l’intervention du fantastique dans cette comédie satirique écrite en 2006 va faire exploser de l’intérieur, et jusqu’au délire, un univers clos, pétri de bonnes manières, de faux semblants et de frustrations. Pour nous secouer l’auteur se permet tous les excès... Dérapages inclus ! 

 

Un boulevard subversif

1/26

LA COMPAGNIE

 

Créé en 2014, le Collectif Le Safran (association loi 1901) regroupe des comédiens issus des ateliers adultes du Théâtre des Quartiers d'Ivry, Centre Dramatique National du Val-de-Marne. Conscients de l’héritage d’Antoine Vitez dans sa relation au jeu, ces comédiens se partagent mise en scène et jeu ainsi que représentation de spectacle devant le public. 

 

La valse du coucou

Samedi 26 janvier à 17h30

de  Jean-François MAY

 

Artistes : Thierry PIERRE, Jean-François MAY

Mise en scène:            Jean-François MAY

Jean-Pierre, qui se dit comédien, rencontre Léon, qui ne dit pas grand-chose. Où sont-ils ? On l’apprendra assez vite. Que veulent-ils ? Qu’on les aide, qu’on les écoute. Ils vont avoir besoin l’un de l’autre et se raconter leurs secrets. Et de leur bouche sortiront comme par miracle des répliques célèbres du théâtre et du cinéma qui les aideront à exprimer ce qu’ils sont, ce qu’ils ressentent.

Ils vont apprendre à se connaître et nous aussi. Ils vont s’apprivoiser alors que tout les oppose. Et puisque le théâtre ne doit jamais nous ennuyer, ils nous étonneront jusqu’à la fin inattendue et surprenante.

Avec l’involontaire mais bienvenue complicité de Messieurs Molière, Shakespeare, Rostand…

Une comédie inoubliable

1/21

LA COMPAGNIE

 

ENCORE une compagnie de théâtre amateur ! Peut-être… mais pas seulement ! Les fondateurs du Stardust THEATRE, ont roulé leur bosse dans ce milieu et souhaitent autre chose : une troupe vivante, à géométrie variable, avec un certain niveau d’exigence et de qualité dans les spectacles proposés à un public pas forcément averti.

Après plus de 30 années d’expériences parallèles et une rencontre à la fin du siècle dernier, Thierry Pierre et Jean-François May ont décidé de s’associer (pour le meilleur seulement) dans une troupe dont les principes sont les suivants :

  • Pratiquer le théâtre n’est pas un loisir comme les autres. Pour les membres de Stardust THEATRE, une exigence de disponibilité et de régularité est indispensable. Sinon, il y a poterie ou macramé.

  • Pas question d’ennuyer le public, car pour lui, le théâtre est un loisir comme les autres. À nous de lui faire préférer celui-ci.

  • Indépendance et liberté : nous ne voulons pas de subventions (mais des salles pour répéter et jouer) ni affiliation obligatoire à quelque fédération que ce soit.

  • Divertissement et originalité : nous ne voulons pas de prise de tête pour le public ; nos spectacles doivent avant tout divertir. Mais nous ne souhaitons pas pour autant céder à la facilité et au déjà-vu, et la création originale est notre crédo.

  • Ouverture et modularité : la troupe Stardust THEATRE n’a pas vocation à abriter des sociétaires ou des pensionnaires. Autour d’un noyau stable, toutes les bonnes volontés seront accueillies en fonction du projet à venir.

  • Enfin, faire venir du monde (ce qu’on appelle le public !) dans les salles, et surtout qu’à la sortie, tous se disent « On a passé un bon moment » !

 

Bien sûr, ces « principes » n’ont de sens que s’ils sont partagés, tant par les acteurs que par les spectateurs. Le théâtre est une chose fragile, à ses créateurs de le faire vivre ! Et à ses partenaires d’y contribuer !

Que le spectacle commence…

Tout le monde s'aime trop

de Richard SIMON

 

Artistes : Benoit CHAINCatherine DAVYDZENKAEliane DOUSSYFranck VIDALMatthieu GAUTIERPierre GAUTIERIsabelle HERRIAUKarine LAMESTASobhana MENONJocelyne STAROSTKA


Metteur en scène : Matthieu GAUTIER 

Par la compagnie En Bonne Compagnie (75)

Une comédie moins centrée sur l'amour que sur l'idée que l'on s'en fait.

 

1969 !  Libération des moeurs !


On se rencontre, on se découvre et l'on s'aime ! Un peu, beaucoup, passionnément... presque trop !


Voilà pourquoi le grand Professeur Martin s'est penché sur la question pour rétablir un peu d'ordre dans cette jeunesse "yéyé" et là, miracle...! 


69, année érotique, mais pas pour tout le monde...

 

1969 année érotique !!!

1/22

LA COMPAGNIE

La troupe En Bonne Compagnie, qui fait partie de l'association du même nom, est une jeune troupe de moins de 6 ans. Elle compose elle même ses décors, ses costumes et sa mise en scène. 
La troupe monte ses spectacles en respectant scrupuleusement l'objet de création de l'association En Bonne Compagnie à savoir la découverte, l'aide à la création et la promotion de nouveaux talents dans les domaines de l'audiovisuel et des spectacles vivants. Elle s'y attelle quant au choix de ses pièces jouées et parfois de ses comédien(nes).
Elle a débuté en 2013 avec « Fausse pièce » de Gérard Affagard, puis « Panique avant l’heure » de Franck Morellon, « Vol avec affection » de Philippe Caure,  l'année dernière « Adorable Julia » de Marc-Gilbert Sauvajon, et enfin cette année avec : « Tout le monde s’aime trop » écrite par l'un de ses jeunes membres Matthieu Gautier sous le Pseudo de Richard Simon.

Une semaine ... pas plus !

de Clément MICHEL


Avec : Ophélie MURET, Etienne-Clément DEMANGE, Benjamin NOE


Mise en scène : Ophélie MURET et Benjamin NOE

Décors;: Benjamin NOE

Paul fait croire à Sophie que son meilleur ami Martin, venant de perdre sa mère, va venir s'installer quelques temps chez eux.

Il veut en réalité la quitter, pensant que ce ménage à trois fera exploser leur couple...

Martin, pris au piège, accepte. Mais ce sera "une semaine ... pas plus !" Démarre alors un ménage à trois totalement explosif, "véritables" chaises musicales avec son lot de mensonges, de coups bas et autres plaisirs quotidiens.

Par la compagnie La Divine Comédie (78)

Un vaudeville contemporain

1/25

LA COMPAGNIE

 

La troupe existe depuis 2004. Elle a été créée grâce à une bande de « potes », fans de théâtre, prenant des cours ensemble depuis maintenant  25 ans. L’osmose de la troupe et la passion de ses acteurs lui donne des ailes…Nous avons toujours eu le désir de faire rire et de transporter les spectateurs dans l'univers des pièces grâce à nos décors et programmes. Notre troupe propose exclusivement des comédies.

La Nuit des Rois

La Nuit des Rois ou ce que vous voulez, comédie dite romantique, de William Shakespeare (1564-1616) fut sans doute écrite pour être jouée à l'Épiphanie de 1601. Moment où le temps païen reprend le pas sur le temps chrétien, la «Douzième Nuit», pour reprendre le titre original de la pièce (Twelfth Night or What you Will) était, dans le calendrier élisabéthain, la dernière nuit des fêtes de Noël, celle de la visite des rois mages. Mais toute allusion à des sujets religieux était alors interdite au théâtre. La pièce garde malgré tout à l’esprit les manifestations festives de cette période de Noël, héritées des fêtes antiques qui autorisaient le renversement des hiérarchies, les travestissements, et où régnait l’esprit de subversion et d’insoumission.

L’intrigue se déroule en Illyrie, pays imaginaire dans la pièce; mais également pays réel du temps de Shakespeare: il s’agit de la côte dalmate très découpée (d’où le naufrage), alors sous la domination de Venise (d’où les noms italiens) et où règne l’insécurité (d’où les navires pris d’assaut et la suspicion vis-à-vis d’Antonio).

Une pièce de William Shakespeare

Adaptation et mise en scène : Elisabeth Barthel, assistée de Martine Daronat

Piano: Véronique Sourisse
Costumes : Katia Dracouli
Décors : Lionel André
Affiche : Guillaume Clausolles

Avec : Hervé Barthel (Orsino), Evelyne Semmel (Fabienne), Frédérique Rault (Viola, Césario), Daniel Raguin (Le Capitaine/L’Officier), Jacques Grandclément (Sir Tobie), Jacques Rebouillat (Sir Andrew), Karine Robin (Maria), Philippe Sonneck (Le Fou), Elisabeth Barthel (Olivia), Thierry Clausolles (Malvolio), Frédéric Gérard (Sébastien), Yves de Veyrac (Antonio)

Un classique revisité

Rescapée en Illyrie d'une tempête où elle pense que son frère jumeau Sébastien a disparu, Viola se travestit en homme pour mieux se défendre des pièges de la vie. Elle entre au service du duc Orsino sous le nom de Césario, et ne tarde pas à tomber amoureuse de lui, mais ce dernier est épris de la comtesse Olivia qui repousse ses avances. Charmé par sa candeur, le duc demande  à Viola/Césario de plaider sa cause auprès d'Olivia. Celle-ci est immédiatement séduite par ce jeune et beau messager, alors que son cousin, le grotesque sir Tobie veut lui faire épouser le non moins grotesque sir Andrew, tous deux, ennemis farouches du puritain Malvolio, l'intendant d'Olivia, à qui ils vont, avec l'aide de leurs complices Maria, Fabienne et le fou, jouer un bien vilain tour…

LA COMPAGNIE

La troupe forte de ses 22 membres présente chaque année de nouvelles pièces. Elle participe à de nombreux festivals et a été récompensée à plusieurs reprises (Les Fiancés de Loches à obtenu le premier prix et le prix d’interprétation féminin au festival de Pacy-sur-Eure en 2013 - Espèces menacées a obtenu le premier prix, le prix d’interprétation féminin et le prix d’interprétation masculin au festival de Pacy-sur-Eure en 2014 - Toc Toc a obtenu le premier prix et le prix d’interprétation masculin au festival de Pacy-sur-Eure en 2015). 

Les Auditions

 

Les auditions se sont déroulées sur le premier semestre 2018 à l'Espace Gautier à Courbevoie et dans de nombreuses salles de Paris et banlieue.

 

Ce sont finalement 32 compagnies qui se sont portées candidates pour rejoindre cette belle aventure des "Fous Rires". Découvrez les dans notre rubrique "Actualités".

 

Cette quatrième saison nous permet de découvrir encore des troupes de grand talent dont l'engagement nous a beaucoup impressionné.

 

Les débats seront nourris entre les membres de l'équipe organisatrice pour l'élaboration de notre nouvelle programmation.

Logos HD- SAINT CHARLES.png
Logos HD-MAC AMANDE.png
Logos HD - MORVAN.png
Logos HD-CA.png
Logos HD- VDC.png
Logos HD- DALKIA.png